BLAZING STAR - Le développement

Blazing Star – Interview de l’équipe de développement (1998)
En compagnie de l’équipe de Yumekobo
Interview initialement publiée dans le magazine Neo Geo Freak

 

Pouvez-vous nous dire ce qui rend Blazing Star aussi original : son concept de base, ses atouts ? 

 

Yumekobo :  Eh bien, la version finale de Blazing Stars est très différente de ce que nous avions initialement prévu, mais pour aller droit au but, nos premières esquisses étaient : un monde unifié, plein de scènes ayant de la gueule, un système de jeu hardcore et un tir chargé. L’argument de vente de Blazing Star, ses charmes dirons-nous, sont probablement ses graphismes magnifiques et superbement détaillés. Ils sont si beaux que probablement lorsque les gens les verront, ils se diront « C’est vraiment de la NEOGEO ? ». Je veux vraiment que les joueurs en profitent en tenant compte des graphismes.

Un concept art de Naomi Yamazaki.

 

En tant que suite de Pulstar, y avait-il quelque chose à laquelle vous avez porté une attention particulière en développant Blazing Star ?

 

Yumekobo : Il n’y a rien en particulier que nous avons essayé de transposer depuis Pulstar, mais nous avons pris soin de ne pas rendre Blazing Star trop difficile. Le directeur de Pulstar nous a dit « Cette fois-ci, faisons un shoot’em’up facile avec un charge shot que n’importe qui peut finir ». Curieusement, il a complètement omis Pulstar et voulait que nous développions Blazing Star comme un jeu différent. Donc s’il vous plaît, n’allez pas penser qu’il s’agisse d’une suite directe. Il s’agit plutôt d’un opus « Gaiden » (une histoire parallèle). C’est aussi pourquoi nous avons changé le titre. Pulstar est un titre complet et parfait dans son genre, en plus d’être un jeu amusant, mais réflexion faite, probablement que notre directeur a jugé le jeu trop difficile, trop « hardcore ».

 

Quelle fut le plus gros problème que vous ayez eu à gérer durant le développement de Blazing Star ?

 

Yumekobo : Faire le jeu sur Neo Geo. La limite du nombre de sprites faisait que nous ne pouvions pas avoir autant de tirs que nous le voulions par moment, ce qui entrainait des scintillements et nous a aussi amené à abandonner certaines idées. Encore aujourd’hui on peut voir des scintillements par endroits. Désolé si cela ne rend pas très bien. En dehors de ces aspects, trouver le bon équilibre sur les placements des ennemis et les assauts fut notre plus gros challenge : trop simple, le jeu deviendrait ennuyeux, mais en essayant des choses plus intéressantes, très souvent nous finissions par le rendre trop difficile.

 

Quelles furent les challenges auxquels vous avez dû faire face pour le design des méchas ?

 

Yumekobo : Les plus gros défis pour nos designers étaient de créer les textures, les animations et réduire l’ensemble des couleurs pour un sprite composé de 16 teintes (*). Ils se plaignaient aussi de ne pas obtenir assez rapidement notre aval sur les designs et d’avoir dû reprendre par trois fois le design du premier boss ! J’en suis vraiment désolé. (*) En dépit d’un large panel de couleurs, la Neo Geo utilisait encore une palette de coloris limités sur les sprites.

 

 

Quel vaisseau conseillez-vous aux joueurs ?

 

Yumekobo : Le vaisseau que je recommande est l'Aryustailm qui est le plus favorable pour le scoring. J’encourage tout le monde à essayer ce vaisseau et tenter de voir jusqu’où vous pouvez pousser le score sans mourir. Personnellement, j’aime aussi le Windina qui a plus de profondeur qu’on ne peut l’imaginer.

 

Les personnages de Blazing Star sont-ils inspirés de personnes, réelles ou fictives ?

 

Yumekobo : Je vais laisser le soin à notre character designer, Daikichi, de vous répondre. « Il n’y avait pas de personnage en particulier pour Caster Mild. J’ai tenté de le dessiner comme un personnage héroïque, même s’il s’agit d’un mauvais gars. Leefa est basée sur Yuko Asahina de Tokimeki Memorial, à la demande (très forte) des équipes du planning. Elle a un peu une personnalité kogal (nb : Sorte de mode/pop culture des collégiennes japonaises), un genre de fille appréciable et sympathique. Enfin, probablement. Le modèle de JB est lui tiré du célèbre acteur Jean Reno. L’un des membres de l’équipe était un gros fan, et l’un de ses croquis de Jean Reno dégageait un bon feeling, j’ai donc fini par l’utiliser pour JB. Asayuki provient d’un personnage original que j’ai réalisé il y a un bout de temps pour un jeu qui n’a jamais vu le jour. Je pensais qu’il serait regrettable de la savoir oubliée et enterrée pour toujours. J’ai l’ai utilisé pour le jeu. Et voilà vous savez tout. J’imaginais qu’on nous aurait dit de ne rien révéler du tout à ce sujet… »

 

Avez-vous des histoires intéressantes ou des anecdotes au sujet des designs des personnages ?

 

Yumekobo : Les traits de caractères et le parcours des personnages ont pratiquement été créés arbitrairement d’après les hobbies et passions de Daikichi. Et plus particulièrement Asayuki. Quel est votre personnage favori ? Yumekobo : Je vais une nouvelle fois laisser Daikichi vous répondre : « Certainement Asayuki vu que j’y suis particulièrement attaché. En fait, j’ai dessiné trois fois plus de croquis pour elle que les autres personnages ».

 

Quels sont vos derniers mots pour nos lecteurs ?

 

Yumekobo : Blazing Star n’est pas seulement un jeu avec des graphismes améliorés, c’est aussi un autre type de gameplay par rapport à Pulstar, très amusant à sa manière. J’espère que tout le monde s’amusera à jouer les différents vaisseaux. Et à destination de tous les cosplayers : Faites des cosplays de ces personnages ! D’ailleurs comment allez-vous vous y prendre pour reproduire ces costumes !?

 

Concept art du 5e stage

 

Le scenario de Blazing Star

 

La planète Remuria et la planète Mutras étaient en proie à une guerre intergalactique sans fin. Mutras est à l’origine une colonie et planète terraformée par Remuria, qui s’est révoltée contre sa planète mère. A la suite d’une course aux armements, Mutras et Remuria ont simultanément développé une production automatisée d’équipements et d’armes organiques, qui donnèrent naissance à des armes intelligentes et douées de sensibilité. Les deux planètes s’engouffrèrent toujours plus dans le tourbillon de la guerre à cause de ces nouveaux armements. Commençant avec des humains, bientôt la vie animale fut asservie par l’arme maléfique connue sous le nom de Braushella. Elle commença par transformer les humains, un à un, en « démons », telles des armes vivantes. Il fallut moins d’une semaine pour que l’humanité telle que nous la connaissons disparaisse.

 

Contre qui nous battons-nous?

Et pourquoi nous battons-nous?

 

Ceux qui furent transformé en « démons » n’étaient plus capables de se poser ce genre de questions. Ils continuèrent, sans s’en rendre compte, à perpétuer l’histoire de leur guerre fratricide, sur laquelle pendait leur existence. Cependant, après de nombreuses années, “les quatre” s’éveillèrent et se souvinrent de leur humanité. Les autres, les « démons », étaient ravis ; voilà quatre êtres différents du groupe et qui dorénavant savaient ce que leur avenir pourrait leur réserver. Pourtant les démons entrèrent en conflit : Ils étaient tiraillés entre la joie et la tâche qui leur était assignée, celle qu’ils devaient accomplir : éradiquer « l’humanité » qui venait de renaître. Maintenant, la bataille finale est sur le point de débuter...

 

Les personnages

 

Caster Mild

Vaisseau : Hellhound

Sexe : masculin

Age : 23

Hauteur : 185.8cm

Poids : 76 kg

 

Personnalité : féministe, avide de destruction et de domination, personne au caractère ferme, d’une certaine façon.

Loisirs : se promener dans les bois, collectionner des boîtes à musique.

Couleurs préférées : Noir, le bleu-violet clair.

 

Origines : Né à FolkTown (un bidonville creusé sous terre ou les plus pauvres vivent). Il ne comprend pas des concepts comme la race (il est métèque). C’est peut-être pour cette raison qu’il possède un pouvoir inhabituel qui lui permet de drainer les expériences et la mémoire des gens, par simple contact, et de se les accaparer.

 

Histoire : Afin d'obtenir l’ultime pouvoir, Caster a sciemment conclu un pacte avec son propre « démon ». Maintenant qu’il s’est vu donner un nouveau corps parfaitement rodé, il se dirige vers l’arme diabolique Braushella. Il ne peut y en avoir qu’un.

 

 

Leefa Chao

Vaisseau : Windina

Sexe : Femme

Age : 18

Hauteur : 161.3cm

Poids : 51,2 kg

Mensurations : 85-60-84

 

Personnalité : Emplie de curiosité. Semble être une optimiste mais en réalité c’est plutôt une réaliste.

Loisirs : aromathérapie, tir à l'arc, la natation

Couleur préférée: Le pourpre

 

Origines : Leefa est la fille du président d’une Corporation. La Corporation démarra dans l’industrie lourde, puis s’est étendu à d’autres domaines d’activité pour devenir un énorme conglomérat. Il a dépensé une importante quantité de son énergie dans des contrats militaires, ce qui représente dorénavant près de 70% de parts dans le développement militaire de Remuria.

 

Histoire : Après avoir perdu ses souvenirs et avoir été transformée en arme vivante, Leefa le « démon » vivait uniquement pour éxterminer ses ennemis. La seule chose qui subsista au fonds de son cœur fut sa soif de destruction. Et pourtant, peu à peu, elle commença à regagner son « cœur d’humain »…

 

 

JB (Jean Bismarck)

Vaisseau : Aryustailm

Sexe : masculin

Age : 37

Hauteur : 205.6cm

Poids : 115,3 kg

 

Personnalité : Il use de l'humour pour désamorcer les conflits et maintenir la paix. Exceptionnellement attentionné envers les autres.

Loisirs : l’escalade, s’occuper de sa famille.

Couleur préférée : Rouge vin

 

Origines : Colonel de la division extrême orient dans la « Remuria Space Corps ».

 

Histoire : JB a été transformé en démon sur ordre de l'armée. Il a récupéré son cœur d'homme mais ne peut pas encore retourner auprès de sa femme et de son enfant. Pas avant d’avoir récupérer tout ce temps perdu…

 

 

Asayuki Kizuyomina

Vaisseau : Peplos

Sexe : Femme

Age : 15

Hauteur : 156cm

Poids : 45 kg (avant d'être utilisé comme arme)

Mensurations : 80-53-82

 

Personnalité: Douce et chaleureuse. Pessimiste (Elle n’en a pas conscience. Après sa transformation, cette partie de sa personnalité refait surface et a fini par la dominer).

Loisirs: Le tricot, l'horticulture, les mots croisés.

Couleurs préférées: blanc, vert.

 

Histoire : Asayuki s’est finalement libérée après un très long cauchemar. Dans ses mains ensanglantées, elle tient une amulette. Dès lors il n’y aura plus de sacrifices pour ces démons, afin de sauver sa propre famille et construire un nouveau futur. Elle se dirige maintenant vers l’arme démoniaque Braushella, la source du mal.

 

 

Naomi Yamazaki

Vaisseau : Dino135

Sexe : Femme

Age : 23

Hauteur : 168.5cm

Poids : 51,5 kg

Mensurations : 88/59/87

 

Personnalité : Optimiste, se sent concernée par les autres. Une bien-pensante, qui tend toujours à faire quelques reproches. D’autre part, elle manque de confiance et est sujette par moment à des dépressions. Surtout si elle entre dans une phase où elle se dégoûte d’elle-même.

Loisirs: Les émaux cloisonnés, cuisiner.

Couleur préférée: Orange

 

Origines : Terrienne de la fédération spatiale des premières forces de défense contre les menaces extra-terrestres. Rang : Lieutenant. Sœur de Kaoru Yamazaki, le protagoniste de Pulstar.

 

Histoire : Elle se bat en tant que Lieutenant dans la première force de défense contre les menaces extra-terrestres. Naomi était en plein cœur d’une mission dans la voie lactée. Elle détruisit le cœur d’une planète ennemie mais elle fut prise dans l’explosion qui s’ensuivit. Lorsqu’elle reprit ses sens, elle se trouvait en orbite au-dessus d’une planète inconnue. S’imaginant qu’il s’agissait de la Terre, Naomi plongea dans l’atmosphère avec son Dino135 pour voir de plus près…

 

 

Kaoru Yamazaki

Vaisseau : Dino246

Sexe: Femme

Age: 20

Hauteur: 167cm

Poids: 46 kg

Mensurations: 84/58/86

 

Personnalité : Sérieuse à en mourir, bosseuse acharnée qui s’applique avec droiture dans tout ce qu’elle entreprend. Déteste les maniaques du rangement. Elle aime et respecte sa sœur, mais semble aussi avoir un complexe d’infériorité vis-à-vis d’elle.

Loisirs : Collectionne les broches et apprécie les musiques d’ambiances.

Couleur préférée: Vert.

 

Origines : Terrienne de la fédération spatiale de la seconde force de défense contre les menaces extra-terrestres. Rang: Major. Le protagoniste de Pulstar.

 

Histoire : En réponse au troisième assaut des forces extra-terrestres, Kaoru est partie avec une flotte de contre-attaque pour riposter à l’agression, mais elle ne cessait de penser à sa sœur disparue. Durant l’attaque, Kaoru découvre au hasard un indice à propos de sa sœur dans ce qui semble être l’un des vaisseaux éclaireurs de l’ennemi… Sans même réfléchir, elle fonce avec son Dino246 vers le rayon de lumière émanant du navire. Dans l’énorme vaisseau, un paysage mystérieux et inconnu s’étale devant ses yeux…

 

 

Interview des développeurs de Blazing Stars (1998)

Avec le directeur Michio Sato

 

Y-a-t-il un sens caché dans le titre de Blazing Star ? Est-ce lié à la fleur ?

 

Sato : Cela n'a rien à voir avec la fleur. Je l’ai appris après que le développement soit fini. Notre compagnie, Yumekobo, ne savait pas si nous serions en mesure de produire d’autres shoot’em’up après celui-ci, je crois donc que cela fait aussi parti du titre « Blazing Star » (nb : littéralement « Etoile étincelante »). Au tout début nous en parlions comme d’une suite à Pulstar, donc « Pulstar Blast » et « Pulstar Plus » faisaient partis des suggestions. Mais notre équipe ne voulait pas utiliser le titre Pulstar, car ce nouveau jeu possédait un univers et gameplay complètement différent. Cependant pour des histoires de business, notre Président de l’époque nous a ordonné d’utiliser Pulstar. Cependant, SNK a dit que Pulstar n’avait pas très bien marché à l’étranger à cause de sa difficulté. La boîte ne voulait pas que notre nouveau jeu soit associé à cette image, et nous avons donc fini par choisir un autre titre pour l’occident. L’une de nos idées était Blazing Star. Je m’en souviens d’autres telles que « ZERO HOUR » ou « THE ZENITH ». Après ça, nous avons changé le titre pour la sortie à l’étranger, Blazing Star, mais le président de SNK nous a appelé une dernière fois en disant que nous ferions aussi bien de choisir le même titre pour le japon. Vu que Pulstar et Blazing Star étaient un peu nos titres phares, je suis heureux que nous ayons fait ses choix.

 

Quelle est cette chose que l’on peut voir en arrière-plan, juste après le début du jeu ? Est-ce une fusée ou peut-être les ruines d’une tour ?

 

Sato : Le concept pour le premier stage était le paysage d’un désert jonché des débris d’une ancienne guerre. Le premier croquis du stage se composait uniquement de cratères mais il paraissait un peu trop vide, on a donc ajouté ce cuirassé en train de s’écraser.

 

Le Premier boss apparaît après avoir défoncé, ce qui semble être une pierre tombale, mais quel est donc cette chose ?

 

Sato : Je ne crois pas que ce soit lié en quoique ce soit à l’histoire. Lorsque nous développions Blazing Star, on sentait que l’entrée en scène du premier boss manquait de punch, on a donc demandé au designer principal de faire quelque chose, et ce monolithe fut ce qu’il dessina.

 

Qu’est-ce donc que ces rayons plasma en arrière-plan, juste avant d’arriver au troisième boss ?

 

Sato : Ah ouais... mais qu’est que ça peut être ? Je ne pense pas que ce soit quelque chose que j’ai suggéré ou demandé. Daikichi, qui était en charge de l’arrière-plan du troisième stage, y a intégré un tas de petites choses très intéressantes. Je crois que le concept de ce stage était une station spatiale en panne (un ascenseur orbital), je suppose qu’il y a une espèce de fuite ou de décharge énergétique dans cette station hors de contrôle.

 

Et qu’est-ce donc que cette forteresse que l’on peut voir au fond du cinquième stage ?

 

Sato : C’est en fait dans cet endroit que ce déroule le 6e et 7e stage. C’est censé être une gigantesque structure, sachant qu’un cuirassé peut y entrer. C’est là que vit Braushella. Il s’est construit une forteresse afin de se protéger.

 

Les splendides (et mystérieux) décors de Blazing Star : Le croiseur qui s’écrase lors du premier stage ; l’étrange monolithe qui précède le premier boss ; la décharge énergétique du 3e stage ; et la forteresse aérienne du 5e niveau.

 

Si J.B. aime tant sa famille, alors pourquoi est-il devenu un démon ?

 

Sato : Je pense que c’est quelque chose que vous êtes en mesure de comprendre, enfin je l’espère, mais basiquement J.B. estime les ordres de l’armée plus important que ses désirs personnels.

 

A quoi ressemblent les cockpits des différents vaisseaux, compte tenu de l’étrangeté des corps des pilotes ?

 

Sato : L'habitacle du Windina est rempli d’eau, et Leefa peut y nager librement et piloter son appareil. Une partie de son corps est probablement connecté au vaisseau. C’est là un détail de l’histoire sur lequel Daikichi et moi-même n’avons jamais tranché, mais il y là des éléments que je trouvais intéressants : Le Hellhound est celui qui a l’habitacle le plus standard dans lequel Caster s’assied comme on peut s’y attendre. L’Aryustailm possède un cockpit que l’on peut chevaucher telle une moto, et les très longs bras de J.B. peuvent s’étendre, pour s’emboiter dans le châssis du vaisseau. Asayuki était le chouchou de Daikichi, donc je ne peux pas vous dire ce qu’il avait en tête pour le Peplos, mais personnellement j’ai toujours pensé que son cockpit serait empli de câbles et qu’Asayuki paraîtrait vraiment pathétique en étant suspendu à ses ailes.

 

Quel est le sexe de Braushella ?

 

Sato : Braushella est de sexe masculin. Mon idée à son sujet est qu’il s’imagine, en toute innocence, que ces « démons » et sa mère (la première forme du boss du 7e stage) sont là pour donner forme à ses fantasmes… enfin un truc dans le genre. En vous en parlant, avez-vous remarqué que les tubes du plafond palpitent ? Ils pompent les capsules que vous voyez dans le fond de la scène. Ces capsules sont remplies d’une matière organique composées d’une grande variété d’êtres vivants, et sa mère les utilise pour donner forme à ses attaques, et pour créer le Zako qu’elle recrache… maintenant vous savez tout !

 

Pourquoi les vaisseaux de Leefa, JB, Caster et Asayuki ont tous un marquage « E.U.I » sur leur cockpit ?

 

Sato : Ah, ça... Je ne suis pas sûr que ceci ait été ajouté, mais lorsque j’ai posé la question à notre designer Daikichi, il m’a dit que c’était la marque « MADE IN BRAWSHELLA » (rires).

 

Pour "diverses raisons" les fins originales ont été coupées sur Blazing Star. L’équipe avait dans l’intention d’à nouveau les ajouter pour la version Neo-Geo CD qui ne vit jamais le jour. Sur le concept art de cette fin, Naomi et Kaoru se retrouvaient.

 

 

Patreon : https://www.patreon.com/shmuplations?ty=h
Source : http://shmuplations.com/blazingstar/
Traduction originale par Blackoak de shmuplations.com

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog