Mega Man X - Le journal de développement

Mega Man X - Le journal de développement

Issu du CD booklet Rockman X par Alph-Lyla

 

Ce journal de bord relatant la production de Mega Man X apporte un éclairage amusant, tant le développement fut un long chemin de croix. Bien que l’on ait peu d’informations sur toute la partie technique, il donne un joli aperçu de nombreuses tranches de vie dans le Capcom du début des 90’s. Il est aussi intéressant de noter qu’Inafune, au vu de son expérience sur la série Mega Man, soit resté bloqué pendant un certain temps au stade de la planification. L’« Epilogue » est une parodie japonaise de la fin de Mega Man X, dont la formulation que nous avons eu en anglais n’est pas spécialement dans l’esprit du texte d’origine. Mais en l’état, il serait difficile d’apprécier les jeux de mots.      

 

Sources

 

Mega Man X – Liner notes

Mega Man X – Journal de bord

Issu du booklet de l’OST Rockman X par Alph Lyla

 

Traduit initialement par Blackoak de Shmuplations.

 

 

Chapitre 1 - La porte de l'Enfer

 

« Tu vas devoir produire un Rockman pour la Super Famicom. »

 

J’étais là, en train de profiter d’un après-midi printanier placé sous le signe de la paresse, lorsque j’ai reçu l’ordre d’en haut : « R…, Rockman ? Sur la Super Famicom ? Vous voulez que je m’occupe de ça… !? » Ah, … Qu’allais-je bien pouvoir faire ? Voyez-vous, dans la division Capcom Consumer, parmi notre trio de séries « Mort instantanée », Rockman était l’une des plus redoutées (aux côtés de Ghosts and Goblins & des licences Disney). Si vous étiez l’heureux élu, vous pouviez faire une croix sur toutes vos petites libertés. Et voilà que ça me tombait dessus…  « Tu peux le faire ! » me suis-je dit, « Et si tout se passe bien, tu récolteras tous les honneurs ! ». En plus, la boîte prenait en charges les repas lorsque l’on faisait des heures sup’ ! Glarg… Il ne me restait plus que 3000 yens (+/- 30€) sur mon compte ce mois-ci, et plus que dix jours avant que la paie ne tombe. Je ne vais pas mentir, ce fut un choix difficile car je ne pouvais utiliser que 300 yens par jour pour me nourrir !!! Le dangereux arôme des repas gratuits me faisait tourner la tête… « Ok, maintenant je suis prêt ! Être sélectionné pour le prochain jeu Rockman, il n’y a pas plus grand honneur ! Rien que l’idée m’excite ! » … Si seulement j’avais fait un peu plus attention à mes dépenses, ou bien si dès le début j’avais été répugné par l’idée même de l’argent, mais quel enfer, quelles horreurs aurais-je pu m’épargner…

 

(Le Planificateur - Keiji Inafune)  

 

 

Chapitre 2 - Ah, quel beau temps


Ah, quel beau temps aujourd’hui.

 

Vu que j’ai un peu de temps de libre, je vais peut-être aller voir les courses de chevaux ce weekend. Hé, je veux dire par-là qu’en tant que programmeur, on ne peut pas faire grand-chose tant que les planificateurs n’ont pas fini leurs tâches ? Inafune est assis juste en face de moi… Il continue de grommeler sporadiquement. Hein ? Inafune, tu travailles encore ce weekend ? Bon dieu, quel stakhanoviste tu fais. Eh bien je crois que nous allons devoir nous amuser à ta place ! Franchement, tu devrais nous remercier, non mais vraiment… ! Ah… Il est déjà 17h30 ? Il est temps de rentrer à la maison ! Inafuneeee, tu viens ? Whoa… Il a l’air d’être furax. Eh, ce n’est pas de notre faute s’il ne peut pas rentrer chez lui ! Après tout, c’est nous les programmeurs qui allons nous retrouver dans de beaux draps si les planificateurs prennent du retard ! Bon sang, pourquoi n’est-il pas foutu de comprendre la situation ? Sale con…

 

(Le programmeur – Saka)

 

 

Chapitre 3 – Les renforts

 

Mais que diable se passe-t-il avec l’équipe de Super Rockman ?

 

(Au passage, Super Rockman était le titre de projet de Rockman X. « Rockman X » avait aussi été l'un des candidats au début, et puis au bout d’un moment c’est devenu le titre officiel). Alors qu’ils ont finalement pu mettre la main sur ce projet, ils n’ont pas avancé d’un iota ! Est-ce ainsi qu’ils conçoivent la gestion d’un projet ? A ce rythme, loin d’être un « honneur », tout ce fiasco va nous être imputé à nous, les designers ! Je ne sais pas quel sommet de folie ils ont atteint, mais j’ai fini par me laisser embarquer là-dedans…  Ok, eh bien, c’est horrible, mais je pense que certains d’entre nous vont devoir leur filer un coup de main. Que ces âmes généreuses qui nous ont aidées, que leurs noms soient révérés dans les annales de l’histoire de Capcom, qu’ils soient immortalisés dans les génériques d’innombrables jeux !  (Rien que des mensonges, c’est mon boss qui l’a dit !). C’est ainsi que le très honorable Tsuge & moi-même, l’artiste par excellence, nous sommes retrouvés impliqués dans ce projet. Grâce à notre aide, le jeu est presque terminé ! Ouais, je pense que je devrais commencer à chercher un endroit pour fêter sa sortie. Kyahahahah !   

 

(Le planificateur Sho Tsuge & le designer Kazunori Tazaki)

 

 

Chapitre 4 – La Rage


J’ai réussi ! Je l’ai fait ! Le stage d’intro’ est enfin terminé ! Tout ce qu’il me manque, c’est le feu vert de Tokuro Fujiwara, notre manager, et à compter de ce moment tout se déroulera sans accrocs. « Le feu vert de Fujiwara », je me demande combien d’âmes damnés ont versée des larmes de dépit lorsque Tokuro ne donnait pas son aval ?  Eh bien, j'ai eu quelques retours de sa part, et… Je dois redessiner la carte ET tous les sprites !!!!!! Ughhh… Adieu chère Golden Week… Nonnnnnnnnnn ! ARGHHHH… AH, LA RAGE… Sur qui vais-je bien pouvoir me lâcher ? Ah oui, je sais ! Je vais aller rendre visite aux planificateurs ! Bim, Bam, Boum, Aïe…

 

(Le Designer – Hayato Kaji)

 

Putain, mais que foutent les planificateurs !? La deadline approche à grand pas et ils ne nous ont même pas encore donné une ébauche d’idées pour les ennemis. A ce rythme, je ne pourrais pas faire grand-chose même si je le voulais ! Et puis Tsuge est toujours en train de jouer au Pachislots dans la salle de Pachinko, parie aux courses de chevaux, ou joue au Mahjong. Il ne produit strictement rien, il passe son temps à parier ! Mais dans quelle merde pensent-ils que nous sommes ? Ils se foutent de nos gueules !? 

 

(L’autre Designer - Kazunori Tazaki)

 

 

Chapitre 5 – L’histoire des malheurs d’un planificateur

 

Les origines improbables du Wall Dash…

 

Je n’ai aucune idée. Je n’arrive à rien & rien ne me vient à l’esprit. Les programmeurs sont en colères, les concepteurs s’inquiètent… Je suis en Enfer. C’est sûrement l’Enfer. Comment a-t-on fait pour en arriver à ce foutoir ? Je sens la colère monter en moi… Putain, il faut que j’évacue sur quelque chose ! (Frappe le mur d’un coup de pied) Ouch ! Pfff… Bien, je pense qu’il est maintenant temps de rentrer à la maison. Attends deux minutes. Le mur… Un coup de pied dans le mur… !!! Mais oui, cela pourrait être la nouvelle action que je cherchais pour Rockman X ! Lorsque vous êtes en colère, vous pouvez frapper le mur, encore, et encore ! C’est un tout nouveau système, c’est révolutionnaire, je suis un putain de génieeeeeeee !!!! (Au passage, après avoir changé deux, trois trucs, le Wall kick est devenu le Wall Dash, celui-là même que nous aimons & connaissons tous aujourd’hui !)   

(Le Planificateur – Keiji Inafune)

 

 

Chapitre 6 – Les brebis égarées

 

Saluuut ! Nous sommes le nouveau corps de recrue et nous sommes prêts à accomplir notre mission ! Nous avons été assignés à l’équipe en charge de Rockman X dans le cadre de notre formation. Bien qu’il y ait quelques soucis ici & là, il semble que tout aille pour le mieux ! Nous avons entendu dire que les chefs d’équipe sont tous des gens formidables et nous ne les laisserons donc pas tomber !

 

(Le speech de l’ignorant béat) 

 

 

Chapitre 7 - Temps de crise, plus qu’un mois avant la deadline.


Les limites de l'endurance

 

« Demain nous devons remettre les ROMS. Ce qu’il nous reste à faire ne tient maintenant plus qu’à des ajustements ! » C’est ce que je pensais, jusqu’au au moment où Tsuge est arrivé. « Hé, Keiji ! Il faut que tu fasses quelque chose d’autre sur Spark Mandrill, comme ça on pourra l’ajouter dans la ROM demain ! » ---- « Hein !? Non mais tu as vu l’heure ! Je ne peux pas refaire entièrement un boss aussi rapidement ! Et pour être tout à fait honnête, je me sens malade, et j’espérais pouvoir rentrer à la maison un peu plus tôt aujourd’hui ! » ---- « C’est bon, arrête de geindre ! Tu ne m’as pas du tout l’air malade ! Arrête avec ces conneries et au boulot !!! » ---- « Ughhh, mon corps a atteint sa limite… Si vous plaît, que quelqu’un me vienne en aide, tuez-moi maintenant… »

 

Mais mon sens du devoir & ma volonté de voir le bout de cette tâche a fini par me guérir, je suis extrêmement reconnaissant à l’égard de Tsuge. Oui, pour sûr je ne vais pas attendre la prochaine nuit sans lune, hehehe…

 

(Le Programmeur – Keiji Kubori)

 

 

Mais qu’est-ce que vous faites ?

 

Mais qu’est que c’est que ça !? Mais où est Tsuge ? Comment se fait-il qu’il soit absent à un moment aussi critique ! On est dans la merde jusqu’au cou ! Hein !? Son gosse est sur le point de naître, et donc il est parti à l’hôpital ? Comment se fait-il qu’il ait eu un enfant et soit parti comme ça, durant une période chargée comme celle-ci ! L’imbécile ! Un enfant, c’est 10 mois et 10 jours, pourquoi ne l’a-t-il pas mieux planifié ? HIER ou DEMAIN, ce n’était pas trop difficile à programmer ? T… Toi, espèce de BÂTARD ! Tu as quand même eu le culot de venir me sermonner, moi, ton aîné ! Je vais faire le nécessaire pour que tu obtiennes ce que tu mérites…

 

(Designer – Kazunori Tazaki)

 

 

A propos des brebis égarées…

 

L'été… notre été… il s’est envolé & nous n’avons rien pu faire. Les autres nouvelles recrues chez Capcom ont pu pleinement profiter de leur été… Qu’avons-nous fait pour mériter cela ? « Eh, toi là, le nouveau. Je n’ai pas l’impression que tu sois débordé. Tu vas me filer un coup de main. Ce n’est pas grand-chose, tu n’auras pas trop de problèmes pour en voir le bout ce soir ». Ahahaha, maintenant je comprends mieux. Encore une journée à faire des heures sup’. Aha, hah, hahahaha… Je suis déjà au bout du rouleau. 

 

(La nouvelle recrue aka le Mort-Vivant) 

 

 

La dernière étape

 

Le nouveau planificateur a fait un bond en hurlant : « Je ne dors pas ! Je ne me suis pas endormi !! ». Et pourtant personne ne lui avait rien dit. Euh, désolé mec… Tu dormais à poing fermé… 

 

Avec l’approche de la deadline, aujourd’hui nous avons encore passé une longue journée, jusqu’à très tard dans la soirée, à vérifier les bugs. Nous avons vécu tellement de choses, mais je me sens soudain ému en pensant que nous avons enfin réussi à faire pour en arriver là. Lorsque je referme mes yeux, un flot de souvenirs rejoue une pièce de théâtre dans mon esprit : Les moments difficiles… Les moments de douleurs… Les moments où j’ai pleuré……… « Argh ! Je ne dors pas ! Je ne me suis pas endormi !! »

 

(Le Programmeur – Koicihiro Nakamura)

 

 

L’épilogue

 

Le développement est terminé

Quand le ciel se lèvera,

Une fois encore la paix sera revenue.

Cependant, ceux qui se sont battus,

Qui sont tombés, et qui se sont rapidement assoupis

Eux ne verront plus cette lueur.

Pourquoi ont-ils dû se battre ?

Personne ne peut répondre à leur place.

Quelque part, on parle déjà du prochain jeu,

Et ils seront à nouveau aspirés

Dans le feu de la bataille.

La Capcom Console Team,

Des développeurs qui ont abandonnés

Toute forme de désirs en ce bas monde.

Combien de temps durera leur combat ?

Leurs souffrances ne cesseront-elles jamais ?

Et la lumière brillait froidement,

Laissant scintiller leurs crânes d’œufs…

 

 

 

 

La paix a été restaurée,

Et pour le moment, la guerre est finie.

 

 

 

 

 

 

Le mot de la fin


Salutations ! Je suis Tsuge, et c’est moi qui ai eu l’idée de créer ce journal de développement. Ok, peut-être est-ce un peu tiré par les cheveux, mais il est vrai que la fin du développement a été horrible. La principale raison étant que nous, les planificateurs, avions pris beaucoup de retard… Donc permettez-moi à nouveau de présenter toutes mes excuses aux designers & aux programmeurs.   Bien que ce journal ressemble à l’une des ces histoires classiques de « développement infernal », on s’est tout de même bien amusé sur ce projet. De mon côté, c’était la toute première fois que je voyais des personnages que j’avais imaginés, prendre vie à l’écran. Ce fut une expérience particulièrement émouvante. Et pourtant, voir ces mêmes personnages se manger des roustes & être atomisés par les testeurs… Puis-je me permettre d’admettre que je suis quelque peu sentimental à ce sujet ? (Euh… Flame Mammoth… Je t’ai fait trop faible, tu m’en verras désolé…). 

 

(Le Planificateur – Sho Tsuge)

 

PS :  Au passage, avez-vous remarqué que l’épilogue était une satire sur sa fin ? De toutes les choses auxquelles j’ai pu participer lors du développement de Rockman X, cette fin est bien ce que je préfère.

 

 

Le commentaire du compositeur

 

En tant que membre de la Capcom Console Sound Team, Rockman était un chemin accidenté sur lequel je n’arrivais pas à rouler, pour le dire autrement c’était un mur infranchissable. Pour être honnête, avant de rejoindre Capcom, je n’avais nullement conscience de leurs jeux à succès, tels que Street Fighter II, sans même parler de Rockman. Pour moi, il s’agissait juste d’un énième jeu difficile. Et un jour, il a été décidé que j’allais devoir travailler sur les thèmes musicaux du tout nouveau Rockman pour la Super Famicom ; et c’est ainsi qu’à débuter mon long combat avec le Blue Bomber.

 

“Mega Buster ! ”

“Glisse, Glisse !”

“Ughhh !”
“Bon sang !!”

 

Jour après jour, j’ai dû refaire tous les anciens titres Rockman, me battre, me faire dégager et à nouveau me relever. Et un jour, T-San est venu me voir pour me parler de l’image qu’il se faisait du son pour ce nouveau jeu Rockman : “C’est Rockman, mais… sans être Rockman.” C’est littéralement parti en vrille dans ma tête. Rockman & moi, venions tout juste de devenir bons amis. Je commençais tout juste à connaître son monde. “Im, Impossible…” Mais mon esprit a tout même continué à tourner, jusqu’à ce que je finisse par comprendre : “Il…. Il est badass ?” Quoiqu’il en soit, les thèmes de Rockman X sont très variés, et ceci est le résultat d’un multitude d’expérimentations. En fait, je n’ai pas tenté de singer l’univers musical des précédents titres Rockman. J’espère que ces compositions satisferont pleinement les joueurs, tout comme je souhaite que les amateurs de VGM (Video Game Music) ressente tout la puissance du jeu au travers de ces thèmes. 

 

(Le compositeur – Setsuo Yamamoto)

 

 

TRADUCTION ORIGINALE DE BLACKOAK POUR www.shmuplations.com
SOURCE : http://shmuplations.com/megamanx/
PATREON :
www.patreon.com/shmuplations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog